Vision:

Soutenir dès 2017, un centre d’accélération qui s’appuie sur les technologies prioritaires (IoT, Data, VR) et leurs communautés afin de soutenir la création, l’accompagnement, la formation, la croissance et l’accélération de startups dans ces domaines spécifiques. Un accent particulier sera donné au secteur des Tech4Fin dans la démarche.

Constat :

Il est important pour une Région comme celle de Bruxelles de faire des choix et de positionner clairement son expertise technologique. Actuellement, la Région bruxelloise supporte au niveau économique toutes les initiatives de façon égale et n’appuie pas de secteur technologique particulier. Par ailleurs, il n’y a pas de lieu “porte drapeau “ pour le numérique, les technologies prioritaires et leurs communautés à Bruxelles.

Plan d’action :

Ce plan recommande l’adoption d’un focus technologique (VR, IOT, Data) afin de renforcer et soutenir particulièrement l’écosystème de ces secteurs technologiques prometteurs et la renommée bruxelloise dans ceux-ci. Ces écosystèmes doivent être composés de plusieurs acteurs et structures afin d’être dynamiques : présence de communautés formelles/informelles, dans un lieu physique clairement identifié, formations disponibles, création de projets d’entreprises (startup, scale-up), FabLabs, veille technologique et où l’accompagnement sera central.

Afin d’assurer un écosystème dynamique et de permettre à la Région d’être reconnu comme hub au niveau de la VR/AR, de l’IOT et des data, la Région examinera la possibilité de soutenir un accélérateur dédié uniquement à ces technologies tout en veillant à la cohérence avec les dispositifs existants. La Région s’assurera que l’accélérateur à se coordonner avec la plateforme des incubateurs ainsi que de leur bonne complémentarité. Afin de faciliter la réalisation du projet, cet accélérateur sera le fruit d’un partenariat public-privé. Des projets d’entreprises dans les technologies prioritaires seront donc développés au sein de cet espace, où les entreprises bénéficieront d’un accompagnement conséquent et de divers services. Les jeunes pousses seront conduites jusqu’à leurs premières ventes et un taux de roulement d’un an par projet est prévu. Plusieurs partenaires de référence actifs dans ces domaines seront associés au projet.

Ce projet s’inscrit clairement dans le cadre d’un projet public-privé, principalement dans son financement. Autonome financièrement à terme, cet accélérateur pourra bénéficier d’une aide temporaire de la Région pour son déploiement.

Dans ce cadre, et au vu de la situation très délicate en terme d’emplois que connaît actuellement le secteur de la banque-assurance, un accent particulier sera donné au Tech4Fin dans cet accélérateur. Il est à noter que cette mesure s’inscrit en lien direct avec la Mesure 4 : Package “croissance” pour entreprises à haut potentiel et la Mesure 66 du Small Business Act pour Bruxelles : Accompagnement des entreprises au sein des incubateurs.

Suivi de la réussite du projet :

Un budget estimé de 250Keur permettra d’assurer la participation via une subvention à charge du budget du Ministre de l’économie de la Région en 2017. Ces montants diminueront progressivement de 100Keur en 2018 et de 50Keur en 2019.

Aspects budgétaires :

Le nombre de projets « accélérés », le nombre de formations proposées et suivies, le nombre d’entreprises présentes dans l’accélérateur sont autant d’indicateurs de réussite du projet.

Exemple inspirant:

À Amsterdam, l’accélérateur VRBase, dédié uniquement à des projets de réalité virtuelle, a ouvert ses portes début Octobre 2016. L’objectif derrière VRbase vise à devenir un hub européen dans la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Cet accélérateur est un endroit qui permettra de connecter des startups, des entrepreneurs, des développeurs, des étudiants et universités (Beaucoup d’autres initiatives VR à Amsterdam comme premier cinéma VR, formation VR …)