Vision:

Le Pôle ICT offrira une palette complète d’offres publiques de formations ICT, en cohérence avec la réalité des besoins des entreprises du secteur, un focus particulier sera donné aux choix technologiques prioritaires.

Constat :

L’évolution des technologies numériques est très rapide et donc les aptitudes pour les contrôler le sont tout autant. Les adaptations des programmes de formation doivent être régulières.

Les institutions proposent des formations en partenariat avec les acteurs de l’éducation (universités, hautes écoles, ,..) et doivent pouvoir réagir rapidement à cette évolution et proposer des formations de mise à niveau et/ou de formations pour l’apprentissage à ces nouvelles technologies informatiques.

Par ailleurs, les métiers technologiques/informatiques sont parfois très abstraits à comprendre, il est donc nécessaire de vulgariser ces nouveaux métiers/compétences et de pouvoir proposer des essais métiers (essais de compétences à connaître pour exercer un métier) et/ou sensibiliser les chercheurs d’emplois.

Plan d’action :

En 2017, la Région soutiendra la création du pôle formation emploi ICT visant à regrouper et à développer en un même lieu l’ensemble des ressources publiques francophones et néerlandophones bruxelloises d’emploi et de formation agissant dans le secteur des technologies de l’information et de la communication. Le pôle formation se crée sur les bases du centre de référence Evoliris.

Ce Pôle a pour objectif de renforcer l’organisation, le développement et la promotion de la formation et de l’emploi dans le secteur visé, ainsi que la sensibilisation aux métiers ICT, en soutien au développement économique et social du territoire bruxellois.

Il sera la vitrine de l’ICT pour les différents publics-cibles (employeurs, chercheurs d’emploi avec une attention particulière pour les faiblement scolarisés, élèves, travailleurs en formation continue ou en reconversion, étudiants, formateurs et enseignants, grand public, médias, …). Pour ce faire, les partenaires publics et privés mutualisent leurs moyens (infrastructures, personnels, financements).

Le Pôle ICT développera des partenariats avec l’ensemble des acteurs publics et privés de la formation ( université, Haute-école,..) mais aussi avec le secteur privé ( Agoria, entreprises technologiques internationales). Le plan formation 2020 prévoit dans sa mesure 18 que Les partenariats entre opérateurs de formation, d’emploi et d’enseignement seront coordonnés au niveau sectoriel via les Pôles Formation Emploi

Dès 2018, Le Pôle bénéficiera d’un lieu physique situé en plein centre du futur pôle de compétitivité ICT ( plaine de l’ULB-VUB à Ixelles).

Les priorités du Pôle seront traduites par les activités suivantes:

  • doubler le nombre de formation, via aussi la mise à disposition d’infrastructures et d’équipements de pointe ;
  • de proposer des essais métiers aux chercheurs d’emplois mais aussi renforcer l’insertion des chercheurs d’emploi TIC sur le marché l’emploi bruxellois et au-delà.
  • de favoriser les synergies internes au niveau des organismes d’intérêt publics.
  • la promotion des métiers et des qualifications dans l’ICT ainsi que des formations qui y conduisent;
  • le développement de la veille et de l’expertise technico-pédagogique, assurant notamment l’adaptation des programmes et des méthodes de formation aux évolutions des métiers;
  • tripler l’offre de formations courtes ICT (mise à jour et perfectionnement) pour les travailleurs et demandeurs d’emploi du secteur (ex. : passer de 100 formations à 300);
  • ouvrir l’offre de formations modulaires courtes aux étudiants en fin de qualification (Enseignement secondaire et Hautes écoles), afin de renforcer les compétences acquises dans l’enseignement et de répondre mieux et plus rapidement au marché de l’emploi;
  • promotion sociale : renforcer la qualité des stages en entreprises;
  • engager des partenariats avec des institutions de formation privés dans le cadre du soutien des formations soutenues dans le cadre du plan NextTech.

Aspects budgétaires :

Le fonctionnement devra être assuré via une contribution publique et privée. Une participation financière substantielle du secteur privé est une condition sine qua non à la bonne réalisation du projet de pôle formation emploi ICT, conformément à la logique des pôles emploi formation.
Un investissement de 4.450.000€ est prévu pour le nouveau bâtiment du futur pôle formation emploi ICT.

Suivi de la réussite du projet :

Augmentation du nombre de personnes formées dans les secteur TIC, nombre de formation en lien avec les technologies prioritaires du plan NextTech, le nombre d’emplois dans le secteur TIC en RBC.