Vision:

Création d’un “hub européen” à Bruxelles pour faciliter l’accueil de start-ups internationales et envisager, avec les autorités européennes, Bruxelles comme un espace d’expérimentation de solutions technologiques.

Constat :

Fort de sa position géographique et de la présence des institutions européennes et internationales, Bruxelles a un avantage concurrentiel évident face aux autres régions européennes. Jouer la carte de l’attractivité pour valoriser les start-ups bruxelloises et attirer les start-ups étrangères constituent des atouts sous exploités. Trop peu d’entreprises bruxelloises profitent de la situation géographique de Bruxelles et de sa position de capitale européenne. Cet avantage de proximité avec ces institutions internationales devrait être perçu comme un atout pour les entrepreneurs bruxellois et être à la base d’initiative d’expérimentation pour le développement de business model en lien avec ces institutions.

Plan d’action :

Afin de faire profiter les entreprise bruxelloises de l’avantage que devrait leur procurer la capitale européenne. Plusieurs exemples de projets pourraient s’inscrire dans cette démarche.
Citons à titre d’exemples: L’organisation d’un hackathon qui pourrait être organisé afin de promouvoir les institutions internationales bruxelloises à travers de nouvelles applications collaboratives.

Cette mesure s’inscrit en partie dans le cadre du plan Smart City de la Région bruxelloise qui permet d’inscrire les projets du Plan NextTech dans une dimension européenne, par le biais de la participation de la Région bruxelloise à des réseaux européens de Smart City (incluant la participation à des appels à projets européens).

L’activation des relais officiels de la Région bruxelloise (représentation permanente de la Région bruxelloise auprès de la commission européenne, attaché économique BIE auprès de l’Union Européenne, Commissariat auprès des institutions européennes, et autres relais auprès des institutions internationales présentes à Bruxelles) devra faciliter la mise en place de ces actions .

Aspects budgétaires :

30Keur sont prévus en 2017 pour analyser et proposer des projets dans le cadre de cette mission. Impulse et la Smart City Manager, avec l’appui des différents représentants de la Région bruxelloise, seront chargés d’organiser les concertations nécessaires avec les autorités européennes et internationales pour ce faire.